Carnet du voyage

Voyage à Téhran  Septembre 2016

Ce qui me semble important c’est que:

Malgré l’esprit macho régnant en Iran, les femmes se vengent et prennent leur droit dans la société…

Coincée entre le Modernisme, la Tradition et le passé historique d’un empire jadis gouverné par les Amazones (femmes soldats perses qui ont vécues le long de la Caspienne jusqu’à la mer Noire), la jeunne femme iranienne ne veut plus être comme sa mère : soumise par les lois …

Elle crée son univers, prend ses responsabilités mais reste aussi parfois trop rude envers les hommes et les jeunes gens…

Effectivement telle que le roi d’Arabie l’a déclaré :

Les iraniens ne sont pas des musulmans, ils étaient et sont des Zoroastriens, …

Il faut donc se poser la question: qu’est ce qu’une femme musulmane malgré ce Chador noir  en Iran?

Il faut se soucier d’une chose aujourd’hui: Que l’éthique et les entités culturelles préexistantes qui protégent cette nation enragée ressurgissent à nouveau en faveur de la paix.

Car la rage peut brûler.

Plus de croyance. Ni de Foi ni de Loi. Que le dieu « Argent » soit loué.

Des centaines de femmes  réalisatrices et artistes portent le tonnerre et la colère…